Organisation : 2 x 2 heures par semaine (4h) en salle informatique avec pour chaque élève l’accès à un équipement relié à internet.

Contenu :

Cet enseignement vise l’appropriation des fondements de l’informatique pour préparer les élèves à une poursuite d’étude dans le supérieur. Il prolonge l’enseignement commun de Sciences Numériques et Technologie de seconde en s’appuyant sur l’algorithmique pratiquée en mathématiques.

Cinq concepts fondamentaux sont abordés :

  • Les données, qui représentent sous une forme unifiée des informations très diverses : textes, images, sons, mesures physiques, sommes d’argent, etc.
  • Les algorithmes, qui spécifient de façon abstraite et précise des traitements à effectuer sur les données à partir d’opérations élémentaires.
  • Les langages, qui permettent de traduire les algorithmes abstraits en programmes textuels ou graphiques de façon à ce qu’ils soient exécutables par les machines.
  • Les machines, et leurs systèmes d’exploitation, qui permettent d’exécuter des programmes en enchaînant un grand nombre d’instructions simples, assurent la persistance des données par leur stockage et de gérer les communications. On y inclut les objets connectés et les réseaux.
  • Les interfaces qui permettent la communication avec les humains, la collecte des données et la commande des systèmes.

Démarche :

Afin de permettre l’acquisition des concepts et des méthodes, les élèves ont systématiquement accès à un poste informatique pour réaliser des activités pratiques.

De plus, une part importante de l’horaire d’enseignement est réservé à la conception et à l’élaboration de projets conduits par des groupes de deux à quatre élèves. Il pourra s’agir d’un projet de traitement d’images, de programmation d’un automate cellulaire tel que « Le jeu de la vie », de l’utilisation d’un micro-contrôleur du type Arduino avec capteurs et actionneurs, du développement d’un site Web associé à l’utilisation d’une base de données, de la réalisation d’un interprète d’un mini-langage, d’un programme de jeu de stratégie …

Quelques exemples de débouchés :

Pour la poursuite d’étude dans le supérieur, il est judicieux de coupler la spécialité NSI à la spécialité mathématiques. Suivre l’enseignement de spécialité NSI au lycée est conseillé pour poursuivre en :

  • Licence informatique et licence pro métiers de l’informatique ;
  • Cursus Master Ingénierie à la faculté ;
  • Classes préparatoires scientifiques ;
  • IUT, pour DUT informatique